Phonologie chez les curieux !

J’avais vraiment besoin d’un outil précis et rigoureux pour les dictées, l’étude de la langue, la prononciation, le bien lire, bien écrire et bien parler. Alors, je m’en suis fait un et peut-être bien que tous ces fichiers pourraient vous intéresser.
J’avais vu passer dans La tanière de Kyban des boîtes de sons qui sont si jolies ! Son blog fait partie des blogs de professeurs que je consulte régulièrement. Une passionnée bien intéressante à lire. J’ai donc décidé de faire des boîtes de phonèmes qui sont cohérentes avec mes fichiers de phonologie et qui reprennent tous les sons de la langue française.

Partons du principe que plus les choses sont claires et logiques, plus c’est facile à retenir. C’est là que l’alphabet phonétique et la connaissance des sons de la langue, ou phonèmes, et de leurs graphies respectives, ou graphèmes, viennent à la rescousse.

Et surtout, ils permettent d’éviter les confusions nombreuses lorsque l’on essaie d’expliquer un son en utilisant des lettres et non l’alphabet phonétique.

C’est rassurant non de savoir qu’être capable de prononcer ces 37 sons permet de s’entraîner pour les combiner, comprendre comment ils interagissent et parler, lire et écrire la langue !

Alors, bien sûr, prononcez le français selon les particularités de votre région si cela vous tient à cœur, mais lorsque vous l’étudiez et que vous en transmettez les caractéristiques, privilégiez-en les caractéristiques standard. Et c’est une Belge qui vous l’écrit. À titre d’exemple, lorsqu’un traducteur doit justifier ses choix, il fait appel à des références, notamment Le Petit Robert et Le bon usage, qui font office de juge de paix. Je me suis d’ailleurs inspirée de l’alphabet phonétique présenté sur une petite fiche qui m’attendait dans mon vieux Grevisse. Pour la petite anecdote, saviez-vous que monsieur Bon usage est né en Gaume, dans un village non loin d’ici ?

Édouard, notre petit dernier, a pris de mauvaises habitudes de prononciation, qu’il a bien du mal à abandonner. « Oh oui, c’est vrai Maman, mais z‘ai encore oublié », lorsque je l’invite à dire « je » et non « ze ». Il en est capable mais cela viendra.

Avec lui, nous travaillerons avec la boîte de petits objets inspirée de la pédagogie Montessori. J’ai récupéré plein de petits objets, Playmobil notamment, que j’ai placés dans une petite valise en bois. Je l’ai déjà utilisée avec les filles. C’est très chouette et efficace et elles ont beaucoup aimé. Il y a un lien affectif qui se crée avec ce matériel. Vous trouverez l’explication de son utilisation ici (section langage, vidéo « Entendre les sons »). Nous travaillerons aussi avec les lettres rugueuses Montessori. Il pourra alors faire une correspondance phonème/graphème de base.

Lorsque l’enfant n’arrive pas à produire un son, vous pouvez lui expliquer comment faire le son physiquement tous deux placés devant un miroir commun. Par exemple, pour entendre la différence entre le son [ɛ̃] dans « lapin » et le son [œ̃] dans « lundi », les lèvres sont presque en sourire pour le premier et pour le second, on peut exagérer en ramenant les lèvres très fort vers l’avant, comme pour faire un bisou mais en gardant la bouche ouverte et alterner pour un même mot les deux positions pour entendre la différence.

Mon objectif ici est toujours de pouvoir les laisser travailler en autonomie à des moments précis de notre emploi du temps, et comme toujours, je ne suis jamais bien loin.

Pour les filles, j’ai préparé :

Vous constaterez que je n’ai pas proposé de combinaisons de phonèmes. Par exemple « oi » implique une combinaison de deux sons, ou phonèmes, la semi-voyelle [w] et la voyelle [a]. Il n’a donc pas sa place dans les exemples de la semi-voyelle [w], comme je le vois souvent.
De même, soyons attentifs avec le [j] : dans « abeille », nous entendons les phonèmes, ou sons, [a-b-ɛ-j], que nous codons par les lettres « a »-« b »-« ei »-« ll »- avec un « e » muet à la fin, d’où l’importance de bien décomposer avec la boîte des petits objets mentionnée plus haut. Soyons précis.

Capture d’écran 2018-07-07 à 00.08.19.png

Alors, j’ai choisi le bleu uniquement parce qu’il y avait du bleu sur la seule image d’œil libre de droits qui me plaisait. Haha !

Capture d’écran 2018-07-07 à 00.09.39.png

Je vous conseille de commencer par le fichier des phonèmes avec pistes audio. Pour le son [ɛ̃], on entend moins ma voix et je ne sais pas pourquoi…. Je viendrai remplacer le fichier lorsque j’aurai trouvé comment y remédier. J’ai utilisé des boîtes rectangulaires Decopatch, une boîte par phonème, que je laisserai telles quelles. Et bien sûr, faites-moi signe si vous constatez une erreur. Personne n’est parfait. 😉

Quelques liens utiles : traducteur phonétique et clavier phonétique

Capture d’écran 2018-07-07 à 00.11.09.png

[a bjɛ̃to] !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s